Non à la fermeture des bureaux de poste nantais

A La Poste, la course au profit se substitue à l’intérêt général.

Une fois de plus la direction de La Poste décide de fermer de nouveaux bureaux à Nantes (Les bureaux de Decré et champs de Mars). Ces deux bureaux connaissent pourtant une grande affluence et répondent à des besoins essentiels des habitants comme des professionnels de ces deux quartiers !

Depuis la privatisation, tous les secteurs postaux sont amputés de moyens humains avec pour effet la fermeture de dizaines de bureaux de poste. Ce sont près de 10000 emplois supprimés chaque année depuis 10 ans avec des conséquences catastrophiques pour les usagers !
Cette entreprise de casse du service public postal à lieu alors même que La Poste touche environ 300 millions d’euros annuels au titre du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE).

L’égalité de traitement pour tous et la cohésion sociale sont remis en cause par ces nombreuses fermetures et l’ouverture de nouveaux relais postaux (dans des commerces) ne permet pas de répondre à l’ensemble des besoins des usagers. La popularité et l’attachement au service public postal est peu à peu détruit par une politique qui répond uniquement aux impératifs de rentabilité et de productivité.

La Poste doit assumer ses missions de Service Public et d’aménagement du territoire qui garantit à tous les usagers la continuité et l’accessibilité des Services Publics. C’est pourquoi, les communistes nantais et leurs élus désapprouvent ces multiples fermetures et apportent tout leur soutien aux usagers et aux personnels au côté desquels ils se mobiliseront.

Fichier attachéTaille
Icône PDF Comm la poste.pdf35.63 Ko