Dans le cadre des élections européennes du 9 juin prochain, une réunion - débat est organisée le vendredi 24 mai à 19h00, salle Agnès Varda, 11 rue des sports aux Sorinières.

Une soirée d’échanges qui portera sur les propositions de notre liste La Gauche unie pour le monde du travail, qui reprend les thématiques des salaires, des services publics, de l’industrie et de l’agriculture. Les intervenants suivants seront présents : 

Un rassemblement de soutien au projet « Ecocombust » a mobilisé plus de 500 personnes le 17 avril dernier sur le site industriel de Cordemais. Sophie Binet, Secrétaire confédérale de la CGT, Sébastien Ménesplier, Secrétaire de la Fédération CGT de l’énergie, étaient présents sur les bords de Loire pour apporter leur soutien à ce projet industriel pensé et construit par les salariés eux-mêmes.

Le scrutin du 9 juin sera marqué par une nouveauté en matière de procuration. Cette année, il existe trois manières de donner sa procuration. Tout d’abord, depuis la période du Covid, vous pouvez continuer à donner procuration à l’ensemble des électeurs, quelle que soit sa commune. Cependant, un électeur ne peut pas porter plus d’une procuration. Pour établir celle-ci, le mandant peut choisir entre les options suivantes :

NLA : Inaugurée le 28 février 2014, la ligne de Tram-Train entre Nantes et Châteaubriant est en service depuis dix années maintenant. Peux-tu nous rappeler les enjeux qui ont vu naître ce projet ?

Malgré les chiffres encourageants publiés par la préfecture montrant une diminution de la délinquance générale de l’ordre de 11 % à Nantes en 2023 et de 3.2 % sur l’ensemble du département, certains événements récents nous rappellent que le chemin à effectuer pour en arriver à une certaine sérénité dans l’espace public est encore long. Ceci d’autant plus pour les habitantes et habitants de nos quartiers populaires.

Après avoir rappelé la position communiste, condamnant l’offensive criminelle de Poutine et réaffirmant le soutien voté pour la défense de l’Ukraine – « Oui, la Russie ne doit pas gagner la guerre », Fabien Roussel a marqué clairement son opposition aux propos va-t-en-guerre du Président. Jugeant que l’accord prévoyant une intégration de l’Ukraine dans l’Union européenne et dans l’Otan ne pouvait que nous entraîner plus encore dans le conflit et que le volet « coopération militaire de défense » était un chèque en blanc sans garde-fou, le Secrétaire national du Parti communiste a réaffirmé l’urgence d’une solution diplomatique : 

« La diplomatie, ce n’est pas de savoir discuter uniquement avec ses amis. C’est aussi avoir le courage de chercher des solutions politiques plutôt que de bomber le torse et d’endosser ses habits militaires ! (…) Pour y travailler, nous appelons à la mise en place d’une conférence sur la sécurité collective des pays européens. Ce n’est bien sûr pas à nous de proposer des solutions précises, elles émergeront dans le cadre d’une négociation durant laquelle tous les éléments devront être mis sur la table (...)

C’est la deuxième fois en 20 ans que la famille politique communiste est récompensée.

Cette fois, pour l’année 2023, il s’agit d’une femme, maire de la ville de Graz en Autriche. Elke Kahr et le conseil municipal administrent 300 000 habitants, la deuxième ville du pays, depuis septembre 2021. La représentante du Parti Communiste Autrichien (KPÖ) mène avec insistance des politiques sociales centrées sur le droit au logement, le droit au travail et la lutte en faveur du climat.

L’ensemble des membres du Parti communiste français sont appelés à voter du 8 au 10 mars prochain sur la proposition de la liste présentée par le parti et dans laquelle de nombreuses candidatures sont issues du monde du travail et des luttes sociales.

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, est une temps fort de rassemblements à travers le monde, l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes, de fêter les victoires et acquis, de faire entendre les revendications et de travailler à l’amélioration de leur situation. Cette journée permet de faire la lumière, notamment, sur les structures mises en places et œuvrant au long cours pour assurer aide et assistance aux femmes mises en difficulté.

À Paris, les Jeux Olympiques se préparent, les réservations d’hôtel explosent en même temps que les coûts d’hébergement. En décembre, les prix constatés par UFC-Que Choisir pour la cérémonie d’ouverture ont été multipliés par 3,6. Cet effet d’aubaine pour les hôteliers, certains bailleurs veulent également en profiter, les congés pour reprise de logement normalement réservés pour héberger ses enfants ou son conjoint ont augmenté de 23 % en janvier 2024 par rapport à l’année précédente.

Dans le cadre de leurs déplacements pour les élections européennes, Fabien Roussel, secrétaire national du parti communiste français (PCF), et Léon Deffontaines, tête de leur liste pour les élections européennes, seront dans notre département les 12 et 13 mars prochain.

Vous pourrez échanger avec eux :

Mardi 12 mars 2024  à 18 H 30
Aux Salons Mauduit
10 rue Arsène Leloup à Nantes

La Fédération de Loire-Atlantique du PCF ainsi que l’association départementale des élus communistes et républicains tient à rétablir les vérités quant aux accusations mensongères portées à l’encontre de M. Lebossé.

En effet, conformément aux statuts de la SCIC Nord-Nantes Jean-Noël Lebossé représentait une association d'agriculteurs depuis 2013 par la fonction de cogérant de cette Société Coopérative d'Intérêt Collectif. Cette structure, forte de 28 partenaires institutionnels (Coopératives, associations, CUMA, collectivités, syndicats etc...) est gouvernée par trois cogérants élus en conseil d'administration pour assurer la gestion courante de l'activité. Toutes les orientations et projets sont ainsi validés en conseil de coopérative puis en assemblée générale.

Durant la deuxième semaine du mois de janvier, la baisse des températures a provoqué l’activation par la préfecture du Plan grand froid niveau jaune sur l’ensemble du département. Ce plan entre en action lorsque les températures minimales descendent en dessous de moins cinq degrés Celsius. Principale mesure d’urgence, ce Plan grand froid ajoute des places supplémentaires au dispositif global d’hébergement et d’accès au logement qui est déjà composé de 11 635 places sur le département dont 2200 places d’hébergement d’urgence.

La loi SRU, pour Solidarité et Renouvellement urbain, oblige les communes concernées à avoir 25 % de logement social au minimum, ou 20 % dans les agglomérations moins tendues. Aujourd’hui, les trois quarts des communes ne respectent pas cette obligation. La sanction la plus commune pour les municipalités qui ne respectent pas cette obligation est une amende, même si les préfets peuvent aller bien plus loin. Cela est extrêmement rare. 

Un pas de plus à droite, encore un malgré une course effrénée sur l’électorat de droite et d’extrême droite lancée par le projet de loi immigration, le gouvernement Attal s’entiche d’anciens sarkozystes. À tel point que sur les quinze ministres et ministres délégués, huit d’entre eux ont fait leurs armes au sein de l’UMP.

Pages

Souscrire à ADECR 44 RSS