Suite aux violences des anti-aéroport, les responsabilités doivent être assumées

Les élus communistes de Nantes Métropole sont indignés par le comportement des extrémistes de la manifestation anti-aéroport du 22 février à Nantes. Nous respectons celles et ceux qui ont manifesté pacifiquement même si nous ne partageons pas leur opinion. Mais il est intolérable que les biens publics des Nantais soient pris pour cible et ainsi dégradés. Maintenant cela suffit !

 

L’ensemble des débats démocratiques ont été menés et les multiples recours juridiques des opposants ont été rejetés. Nous sommes là dans un débat irrationnel qui dépasse ceux qui l’alimentent.

La démocratie c'est aussi le respect ses procédures : comment tolérer plus longtemps le non respect des décisions prises démocratiquement, comment tolérer plus longtemps les zones de non droit comme celle s’étendant sur Notre Dame des Landes.

Les citoyens ne doivent pas être plus longtemps, pris en otages par des politiciens inconséquents pour ne pas dire irresponsables qui au lendemain de ces exactions refusent toutes responsabilités. Devant la gravité des faits, chacun doit s’interroger sur les conséquences de ses positionnements, sans attendre des faits encore plus graves.

 

Il faut maintenant avancer sans nous laisser intimider et les travaux doivent débuter pour le développement de notre territoire avec un aéroport attendu par tout le grand ouest.

  • Nantes les Anti-aeroport