Intervention de Sandrine DUPORT au conseil métropolitain du 10 avril 2015 sur l'adhésion à la charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.

Malgré une participation en hausse sur 2011, le premier tour des élections départementales reste marqué par  une abstention massive : En Loire-Atlantique, un électeur sur deux ne s’est pas déplacé. La défiance s'ancre plus que jamais.

Retrouvez les résultats de premier tour des élections départementales 2015 en Loire-Atlantique pour les candidatures soutenues par le Parti Communiste Français.

Sur l'ensemble des cantons du département où nous étions présents nos candidats réalisent un score de 6,41% avec 23932 voix.

Ce qui se passe, c'est du jamais vu dans une élection nationale dans notre pays. Le 1er tour se tient dans 3 jours. Tous les Français sont appelés aux urnes dans un contexte de réforme territoriale anti démocratique et de banalisation du FN.

Face aux forces libérales le PCF présente et soutient des candidats dans 26 des 31 cantons de Loire-Atlantique ce qui en fait l’une des principales forces à gauche.

Dans les cantons d’Ancenis, Guemene Penfao, Machecoul, Nort sur Erdre et St Philbert de Grandlieu nous appelons les électeurs   à faire barrage à la droite et au FN en se reportant sur le candidat de gauche de leur choix.

Départementales 2015, c’est le moment des débats ! Les élections ont lieu les dimanches 22 et 29 mars prochains, France 3 Pays de la Loire vous propose une émission spéciale de La Voix est Libre. Voici les interventions d'Aymeric Seassau.

Anciennement élections cantonales, les élections départementales 2015 désigneront les membres du conseil départemental (ex-conseil général) dans des cantons ré-découpés, ainsi tout les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 seront remplacés les 22 et 29 mars 2015 par des conseillers départementaux.

Voici les candidatures soutenues par le Parti Communiste Français de Loire-Atlantique

Intervention de Robin SALECROIX au conseil métropolitain du 06 février 2015 sur la refonte du dispositif de la tarification solidaire sur le réseau de transports collectifs de Nantes Métropole.

Intervention de Jean-Jacques MOREAU au conseil métropolitain du 06 février 2015 sur la fourniture et acheminement d’électricité et services associés.

Intervention de Sandrine DUPORT au conseil métropolitain du 06 février 2015 sur le contrat métropolitain avec la région Pays de la Loire pour la période 2015-2020.

Intervention de Mireille PERNOT au conseil métropolitain du 06 février 2015 sur le budget primitif 2015 de Nantes Métropole.

L'attentat terroriste qui a décimé la rédaction de Charlie-Hebdo et coûté la vie à des fonction-naires de police est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.
Ce crime politique barbare visait à assassiner la liberté d'expression. Il faut faire front et refuser tous les amalgames.

Les forces de gauche de Loire-Atlantique (EELV, Ensemble, Génération Ecologie, Gauche Uni-taire, MJCF, MJS, MRC, PCF, PG, PRG, PS, UDB) appellent tous les citoyen-ne-s, tous les répu-blicain-e-s à la marche silencieuse pour rendre hommage aux victimes le :

Samedi 10 janvier à 14H30
place du commerce à Nantes

Face à la barbarie, au racisme, à l'intolérance, défendons les valeurs de la République.

Les mots manquent face à l'horreur. L'attaque meurtrière qui a coûté la vie à de nombreux artistes parmi les caricaturistes les plus talentueux du pays est inqualifiable.
Nous sommes frappés au cœur.

Au nom des communistes de Loire-Atlantique, j'appelle à se rassembler nombreux

Depuis trois mois déjà, et jusqu’au Printemps prochain, le Grand débat intitulé « Nantes, la Loire et Nous », initié par Nantes Métropole, se déroule.

Les formes de participation proposées sont multiples : visite du site pivot du débat, avec la possibilité d’y faire des commentaires en ligne ; séminaires et cahiers d’acteurs ; auditions publiques de la commission du débat : réseaux sociaux (FB et twitter). Un panel de citoyens, tirés au sort, travaille également sur les thèmes retenus autour de la Loire : pratiques et usages, espace économique et écologique, mobilités et franchissements, attractivité et qualité urbaine du cœur de métropole.

Nul n’ignore ici les fragilisations qu’ont pu provoquer certaines réformes de l’éducation, les phénomènes d’exclusion, de déscolarisation, ou de décrochage découlant de la crise économique et sociale que nous connaissons prendre à la fois la mesure des responsabilités qui sont celles de la collectivité mais aussi de l’importance d’être à l’écoute des différents acteurs institutionnels ou associatifs du monde de l’éducation, comme des parents et des jeunes. Soyons clairs, pour les élus communistes, la question de l’école, de la réussite éducative des enfants et des jeunes passe par une politique de l’Education nationale ambitieuse.

La politique de la ville en la matière ne saurait, à elle seule, résoudre des difficultés qui découlent de la responsabilité de l’Etat. Pour autant, dans les domaines clairement identifiés de la lutte contre les inégalités, de l’offre périscolaire, de la continuité éducative, de santé scolaire, la ville, en partenariat avec l’ensemble des partenaires de la communauté éducative peut contribuer à mener une politique d’accompagnement et de suivi d’autant plus efficace qu’elle associera effectivement l’ensemble des acteurs. . La mise en place d’un conseil nantais de la réussite éducative nous paraît à cet égard une proposition tout à fait intéressante pour s’inscrire dans une dynamique permettant l’évaluation permanente des politiques conduites.

L’adaptation de la société au vieillissement de sa population est enjeu qui a déjà fait l’objet de nombreuses études. La ville de Nantes s’est engagée pour sa part dans cette démarche visant à maintenir dans leur domicile les personnes se rapprochant de l’âge requis ou ayant des difficultés de mobilité. A l’issue d’une première convention avec Nantes Habitat engagée en 2008 au terme de laquelle 1 000 logements bleus ont été adaptés et dédiés aux personnes de plus de 65 ans, cette nouvelle convention d’objectifs vise la période 2014-2016. Dans le logement social, où le vieillissement des locataires est réel, il est important que les bailleurs sociaux intègrent la problématique de l’adaptation dans leur politique.

Ainsi l’instauration de quotas d’objectifs de logements adaptés dans les constructions neuves mériterait une généralisation sur tous les territoires sous l’égide de l’Etat, le vieillissement, les questions de mobilités qui y sont liées nécessitent une action politique à la hauteur de cet enjeu de société.

Pages

Souscrire à ADECR 44 RSS